Décembre 2017
D L M M J V S
 
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 

Circuits courts

Les chiffres clés


23 % des exploitations vendent en circuits courts et la  nouvelle région est au-dessus de la moyenne métropolitaine (18.5 %), le phénomène étant plus développé en Rhône-Alpes qu'en Auvergne.


Par ordre d’importance, les modes de distribution sont :

  • la vente à la ferme,
  • les marchés,
  • les commerçants détaillants,
  • les points de vente collectifs et les tournées.


Les paniers (type AMAP) ou la vente à la restauration collective, même s’ils font beaucoup parler d’eux, sont encore des modes de distribution qui mobilisent peu. A noter le développement actuel de la vente en ligne et des drives fermiers.


« Bienvenue à la ferme » fédère 869 adhérents (282 en Auvergne et 587 en Rhône-Alpes).

(Sources : Agreste)

Synergies entre territoires ruraux et métropoles

C’est un fait : 1 français sur 2 s’interroge sur la composition des produits alimentaires qu’il consomme (source enquête IPSOS janvier 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 1008 français âgés de 18 ans et plus). Justifié ou non, c’est dans ce contexte que la vente directe par les producteurs, les appellations officielles et la fabrication locale sont devenues les principales garanties de qualité pour les consommateurs.
Auvergne-Rhône-Alpes, forte de métropoles denses et d’une agriculture tournée vers les productions de qualité va avoir de réelles opportunités ! Des productions qui se spécialisent.

La diversification d’hier a laissé la place à une spécialisation des exploitations orientées vers ces circuits. Développement de la main d’œuvre dédiée à ce marché, ajustement des productions pour répondre à la demande, … les circuits courts se professionnalisent avec l’accompagnement des Chambres d’agriculture.

 

 

 

Concours régional de produits fermiers 2017

Mentions légales | Contacts |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS